• Le marché du ronflement concerne près de 30% des hommes et 15% des femmes adultes ; il est devenu ainsi en quelques années un véritable enjeu commercial.

    De nombreux produits anti-ronflements sont actuellement proposés en vente libre. Ils visent essentiellement à améliorer la respiration nasale (bandelettes, spray nasal) ou à lubrifier les parois pharyngées (spray ou solution buccale). Certains proposent même des dispositifs pseudo-médicaux comme des électrodes ou des patchs qui prétendent faire disparaitre le ronflement.


Tous ces dispositifs anti-ronflements n’ont aucune validité scientifique et une efficacité quasi nulle, vous risquez de mettre votre santé en danger et de perdre à la fois votre temps et votre argent.


  • Il faut garder à l’esprit que le ronflement n’est pas un symptôme anecdotique, mais un signe de lutte respiratoire.

    L’examen ORL est essentiel. Il permet d’évaluer la gravité du ronflement en recherchant l’existence d’un syndrome d’apnée du sommeil, et de déterminer le site obstructif responsable.

    Ce n’est qu’au terme de cet examen que la solution thérapeutique la plus adaptée pourra être proposée.