LE RONFLEMENT DE L’ENFANT EST FRÉQUENT

  • Enfant ronfleur
  • Il touche environ 1 à 3 % des enfants de moins de 6 ans.

    Si il apparait fréquemment chez l’enfant lors d’un rhume ou d’une poussée dentaire, il peut parfois devenir permanent et être le témoin d’une pathologie obstructive sous-jacente.

    Ces ronflements chroniques peuvent parfois se transformer en véritable syndrome d’apnée du sommeil responsable, d’inattention, d’agitation, d’hyperactivité voire de troubles scolaires

QUAND SUSPECTER UN SYNDROME D’APNÉE DU SOMMEIL ?

Un certains nombre de signe peuvent faire suspecter un syndrome d’apnée du sommeil :

  1. des pauses respiratoires entrecoupent des ronflements bruyants
  2. les cauchemars
  3. l’agitation nocturne
  4. le reveil difficile
  5. les sueurs nocturnes (témoignant d’une augmentation du gaz carbonique dans le sang)
  6. les maux de tête le matin
  7. l’enfant fait frequemment pipi la nuit (énurésie)
  8. l’enfant est souvent un hyperactif

LES CAUSES DU RONFLEMENT DE L’ENFANT :
LE SURPOIDS

  • Le ronflement chez l’enfant, est en augmentation compte tenu de la fréquence des problèmes de surpoids chez l’enfant. De récentes études établissent que 10% des enfants sont concernés par l’obésité.

    Les causes de l’obésité de l’enfant sont bien connues : régime alimentaire déséquilibré, absence d’activité physique et l’augmentation de la sédentarité(jeux vidéos, télévision..).

    On évoque également un héritage génétique, et des causes hormonales. La Leptine est une hormone secrétée par les tissus graisseux qui permet la régulation de la faim. Sa sécrétion en permettant d’acceder à la satiété, jouerait un rôle de régulateur dans la prise alimentaire.

  • le surpoids
  • examen des amygdales
  • Chez le nourrisson un petit ronflement fait penser à la présence de végétations adénoïdes.

    Mais la première cause à suspecter devant un ronflement sévère qu’il soit isolé ou associé à un syndrome d’apnée du sommeil est la présence de volumineuses amygdales.

    L’ablation des amygdales (amygdalectomie) et des végétations (adénoïdectomie) permet alors de guérir l’enfant.

    Le résultat est si spectaculaire sur la respiration et le ronflement que bien souvent les parents inquiets se lèvent les premières nuits suivant l’opération pour vérifier que leur enfant respire bien !

LES CONSÉQUENCES

  • Les conséquences d’une mauvaise oxygénation peuvent être lourdes dans le développement de l’enfant:

    1. trouble du comportement (enfant hyperactif)
    2. échec scolaire par somnolence pendant les heures de cours
    3. retard de croissance (diminution de la sécrétion de l’hormone de croissance pendant la nuit)
    4. déformation thoracique (thorax en entonnoir par lutte inspiratoire)

  • dormir en classe
    Conséquence scolaire du ronflement