Tous les polypes du nez ou des sinus ne rentrent pas dans le cadre de la polypose nasale.

D’autres pathologies peuvent se révéler par des polypes.

LE POLYPE DE KILLIAN


  • Il s’agit d’un polype bénin inflammatoire unilatéral (un seul coté) naissant du sinus maxillaire, plus rarement du sinus sphénoïdal.

    À un stade avancé, le polype grossit et envahit la totalité de la fosse nasale.

    Il est alors responsable d’une obstruction (nez bouché) d’un seul coté.

    L’obstruction peut se compliquer de céphalées et sinusites à répétition.

    L’examen endoscopique retrouve un volumineux polype translucide.


  • Examen endoscopique des fosses nasales

Le scanner des sinus confirme le diagnostic

Le traitement est chirurgical

 

Polype de killian


Polype de Killian (pièce opératoire)

 

LE PAPILLOME INVERSE

Il s’agit d’une tumeur rare 0,5 à 4% des tumeurs du nez (origine probablement virale) , son évolution est lente, elle touche préférentiellement l’homme

Cette tumeur peut dégénérer en cancer dans 5 à 13 % des cas

Au stade débutant elle se traduit par une obstruction (nez bouché) d’un seul coté, plus rarement par des douleurs et des saignements

L’examen endoscopique retrouve des polypes à surface irrégulière d’un seul coté.
[/two_third]


  • Papillome inversé en fibroscopie


  • Chirurgie endonasale
  • Le scanner des sinus confirme l’atteinte et les destructions osseuses

    Le traitement est chirurgical, il sera précédé d’une biopsie pour confirmer le diagnostic et éliminer un cancer des sinus

    La chirurgie doit être large et complète afin d’éviter des récidives

LE POLYPE SENTINEL D’UN CANCER DES SINUS

Un polype banal peut masquer un cancer sinusien débutant, le caractère hémorragique du polype, les saignements et les douleurs doivent faire suspecter un cancer des sinus (lésion rare)

Un scanner des sinus et une IRM permettront d’affiner le diagnostic

Une biopsie sous anesthésie générale permettra de confirmer le cancer

LES MUCOCELES (kyste des sinus )


  • Les mucocèles sont des lésions kystiques développées à partir de la muqueuse sinusienne

    Elles se forment à la suite d’un blocage des voies de drainage des sinus (souvent d’origine traumatique ou post-chirurgicale)

    Le contenu de ces kystes est liquidien, Ils entraînent progressivement une destruction massive des structures osseuses à l’origine de complications parfois graves.


  • Aspect destructeur d’une mucocele au scanner

Ils peuvent se localiser indifféremment sur le sinus maxillaire, ethmoïdal, frontal ou sphénoïdal donnant une symptomatologie très variable

À un stade avancé, ils se développent sous la peau entraînant des déformations sur le front et l’orbite

Le diagnostic repose sur l’imagerie : scanner et IRM des sinus

Le traitement est chirurgical