I. La voie sourcilière
II. L’intervention de De Lima
III. La voie externe para-latéro-nasale

I – La voie sourcilière

Son but

Son but est de réaliser une ouverture et un abord du sinus frontal par voie externe.

Elle permet de calibrer le canal frontal. Dans certains cas le chirurgien peut décider de réunir les deux sinus frontaux en une seule cavité, en réunissant les deux canaux frontaux et effondrant les deux planchers sinusiens sur la ligne médiane.

Pour qui ?

Cette intervention s’adresse aux sinusites frontales chroniques et aux sténoses du canal naso-frontal.

Elle sera décidée après l’échec d’une opération associant une ethmoïdectomie antérieure et un clou de Lemoyne.

Pendant l’opération

Sous anesthésie générale. On pratique une incision bi-sourcilière, puis on réalise une ouverture de la paroi antérieure du sinus frontal en créant un volet osseux.

Ce geste permet l’aspiration de l’épanchement intra sinusien et l’ablation d’éventuels polypes. On poursuit l’intervention par la réalisation d’un calibrage du canal naso-frontal avec mise en place d’une sonde qui sera laissée en place pendant 3 à 6 mois environ.

En fin d’intervention on repositionne le volet osseux.

Complications

Elles sont rarissimes.

On décrit dans la littérature des cas d’effractions de la paroi postérieure du sinus frontal ou de la paroi interne de l’orbite.

Télécharger les recommandations
Après l’opération

Hospitalisation de 48 heures environ, avec pansement cutané et méchage de 24 heures.

Sortie du patient le lendemain et visite de contrôle pour ablation des fils au 7ème jour.

Puis visite de surveillance du drain de façon mensuelle.

Les phases post-opératoires de cicatrisation ont une durée d’environ 3 à 4 semaines.

Les ecchymoses orbitaires disparaissent en 3 semaines.

Ablation du drain entre le 3ème et le 6ème mois.

II – L’intervention de De Lima :

La quasi-perfection obtenue par la technique d’ethmoïdectomie endonasale, et le risque ophtalmologique inhérente à l’opération de DE LIMA a relégué depuis le développement de la chirurgie endonasale cette intervention au second plan.

III – La voie externe para-latéro-nasale :

Cette technique d’incision par voie externe du nez et des sinus n’est utilisée qu’en cas de cancer des sinus ou de papillome inversé.